La saga du commerce équitable – Épisode 2 : Comment l’intégrer à votre quotidien ? 10 Trucs et Astuces qui marcheront à coup sûr !

Voici mes dix trucs et astuces pour intégrer l’équitable à votre quotidien.

1) En premier lieu, s’informer. Je ne me répéterai jamais assez sur ce point. Pour intégrer le commerce équitable à son quotidien, il faut savoir de quoi il s’agit, de quoi l’on parle. Le savoir et l’information permettent d’entrer dans une boucle stimulante : Plus on est informé, plus on comprend les problématiques que le commerce équitable vise à régler. Et plus on comprend, plus on veut l’intégrer à son quotidien. C’est en quelque sorte un cercle vertueux.

2) Connaître la diversité de l’offre des produits équitables. Sachez en effet que le commerce équitable, ce n’est pas seulement du café (l’exemple de mon article précédent) ou du cacao/chocolat (le deuxième produit équitable le plus connu). Au Québec, c’est aussi du thé, du vin, des épices, des fleurs, du karité, des bananes, des mangues, des grains et céréales, des noix et fruits séchés, des huiles, des produits artisanaux (bijoux et décos), du textile, des ballons de sport, des vêtements, des produits cosmétiques… Et la liste s’agrandit presque tous les jours.

3) Savoir où s’approvisionner. Au Québec, Équiterre vous dit TOUT des endroits à visiter et des produits disponibles dans la grande région de Montréal. Une vraie bible pour votre approvisionnement équitable. C’est par ici.

4) Aller chercher les produits équitables là où ça vous tente ! En épicerie bio-équitable et magasins spécialisés pour les mordus équitables ou dans votre magasin d’épicerie habituel pour les plus pratico-pratiques d’entre vous. Je sais que certains crient au scandale de voir des produits équitables dans les grandes enseignes commerciales. Mon avis est que le commerce équitable a besoin d’être connu. Et comme précisé dans mon introduction, je ne crois pas à la culpabilisation des consommateurs (ni même à son utilité) : allez donc vous approvisionner là où ça vous tente ! Je l’ai dit dans le premier épisode de la saga, le commerce équitable est certainement le thème le plus flou de l’histoire de la consommation individuelle et du commerce international. Certains me répondront que vendre les produits équitables en grande surface rajoute à la zone d’ombre les entourant : Éthique ou pas éthique de le vendre en grande distribution ? Je répondrai que pour que les produits équitables soient connus, ils doivent être intégrés dans les habitudes des consommateurs lambda. Mais attention, la fin ne justifie pas toujours les moyens ! Comprenez mes nuances. En tant qu’utopiste (mais pratico-pratique aussi!), je crois à la consommation de plus en responsable. Les produits équitables en font partie. Si l’on commence à les voir, on commence à les acheter. Si l’on commence à les acheter, on commence à les demander. Si l’on commence à les demander, on commence à se poser des questions. Si l’on commence à se poser des questions, on commence à RÉELLEMENT se poser des questions… Comme par exemple, sur les pratiques commerciales des grandes enseignes. Voilà, la boucle est donc bouclée.

5) Reconnaître les produits du commerce équitable. J’avoue qu’il y a eu pendant un certain temps quelques ambiguïtés sur les logos de commerce équitable. En effet, FairTrade Canada s’appelait avant Transfair Canada et ses anciens+nouveaux noms+logos ont co-existé pendant cette période de redéfinition de leur identité corporative. Mais je ne vous en dis pas plus, justement pour ne pas entretenir la confusion. Ce qu’il faut retenir : le nouveau logo de FairTrade Canada est très joli. Et surtout, vous le reconnaîtrez dans le monde entier car c’est le même pour tous les produits de FairTrade International : un virage marketing et stratégique intéressant soit dit en passant.

Le logo de FAIRTRADE certifie que le PRODUIT est équitable. Voilà pourquoi vous pouvez retrouver des produits FairTrade dans les enseignes de grande distribution. En revanche, les logos de WFTO-World Fair Trade Organization et de FTF-Fair Trade Federation certifient que les ORGANISATIONS qui vendent les produits sont équitables. Dans ce cas, elles sont donc toutes issues de l’économie sociale et solidaire. Quelque soit le logo, la certification équitable vous garantit que le producteur à la base a reçu une rémunération juste pour son travail.

6) Fêtez équitable. À l’Halloween ? Des chocolats équitables pour les petits monstres gourmands du quartier, ça a meilleur goût ! Si vous ne voulez pas terroriser les pauvres enfants avec l’histoire du paysan chilien qui se fait exploiter pour produire du cacao (J’avoue, pas très festive la discussion !) ou encore si vous ne voulez pas passer pour la mégère du bloc qui cause pendant des heures pour 3 petits bouts de chocolats, collez plutôt un auto-collant du commerce équitable sur le pas de votre porte (disponibles gratuitement chez FairTrade par exemple). Un image vaut milles mots !  Si ça intrigue, répondez aux questions ! En France, bien que l’Halloween ne soit pas encore entrée partout dans les mœurs, la tradition nord-américaine commence à vous envahir. Voici donc un article d’ekitinfo.org qui vous parle de l’Halloween équitable. Et pourquoi pas à la Saint-Valentin aussi ? Une rose équitable de l’Équateur, ça sent bien meilleur et ça pique moins. Votre moitié sera certainement contente de savoir que sa rose a fleuri dans des conditions équitables… Ce sera peut-être même un gage de survie de votre couple ? ;) Pensez aussi à la bouteille de vin, toujours très classe. Et si c’est en plus équitable, impressionnant. Et pour une fête d’anniversaire ? Prévoyez un panier cadeau équitable, comptant d’innombrables produits gourmets à déguster équitablement ou des cosmétiques pour se tartiner le visage ou les cheveux et ainsi être aussi beau/belle à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le Carrefour de Solidarité Internationale de Sherbrooke propose par exemple ce genre de paniers équitables… Mais il y a en d’autres.

7) L’amener au boulot ! Et oui, « le travail, c’est la santé » dit-on… Alors tant qu’à y faire, si la pause café du matin était équitable, ça ferait du bien à tout le monde ;) Et pourquoi pas demander à votre boss des uniformes en coton équitable ? Pour votre campagne marketing ou événementielle également, pensez à des sacs à votre effigie en coton bio-équitable… Ça fait quand même bien et ça s’intègre parfaitement dans votre politique de RSE. Enfin, vous pouvez aussi me contacter pour venir vous parler du commerce équitable sur votre lieu de travail. Dans le cadre de l’initiative Fair Trade Montréal Équitable, je me ferai un plaisir de venir vous présenter une conférence de sensibilisation au commerce équitable et donnez à votre entreprise des astuces pour intégrer l’équitable dans votre politique de responsabilité sociale.

8) Et à l’École ! Vous avez des enfants, des neveux, des nièces, des petits-enfants qui sont encore à l’école ? C’est pareil qu’au travail ! Glissez une banane équitable dans leur boîte à lunch. À ce propos, j’avais d’ailleurs bien aimé le court métrage français « Mange ta banane » fait par Max Havelaar dans le cadre de sa campagne promotionnelle. Ça vous donnera de quoi alimenter une conversation avec votre bambin. Pensez aussi à demander à leur professeur-e, proviseur-re ou tout autre personne de leur établissement s’ils comptent utiliser (ou peut-être utilisent déjà !) des produits issus du commerce équitable. Ça pourrait les intéresser ? Regardez également la campagne « Pareil pas Pareil » d’Équiterre : des vidéos sympathiques et simples pour tout le monde, quelque soit l’âge. C’est un bon moyen de briser la glace avec des enfants ou un sujet à proposer en classe. Enfin, pensez aussi à suggérer des uniformes en coton équitable. En 2010, 5 écoles pionnières se sont mises aux uniformes bio-équitables, les premières dans toute l’Amérique du Nord. Regardez l’article de FairTrade Canada ici.

9) Jusqu’au sport et dans vos loisirs ! Pour les petits et les grands, pensez à des maillots de sport ou des t-shirts bio-équitables que vous pouvez demander par exemple à FibrEthik. Pensez aussi à des ballons de soccer équitables, comme les proposent Talon Sports. Il y a plein de produits de qualité supérieure ET équitables pour les sportifs en vous.

10) En dernier point, parlez du commerce équitable autour de vous ! Si vous voulez intégrer le commerce équitable dans votre quotidien, il va falloir que ça fasse également partie des habitudes des personnes qui vous entourent. De cette manière, vous continuerez vous-mêmes la liste que je viens de commencer en vous donnant vos propres trucs et astuces pour intégrer l’équitable à votre quotidien. Et surtout n’hésitez pas à venir m’en parler ici.

Zèbrement votre,

Laurence Bakayoko

Addenda

Un exemple d’intégration réussie du commerce équitable au travail : Les postiers français en coton équitable

La vidéo de « Mange ta banane », court-métrage sympathique dont je parle plus haut avec notamment l’actrice Romane Bohringer

Une réponse à “La saga du commerce équitable – Épisode 2 : Comment l’intégrer à votre quotidien ? 10 Trucs et Astuces qui marcheront à coup sûr !

  1. Pingback: Semaine du commerce équitable 2013 au Québec et en France | Zèbre Solidaire·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s